Agenda

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct   Déc »
     1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

 Nos Partenaires




Les Quatrésiens ont du talent

Oui, ils vont vous surprendre

                          Gérald MORALES – Capacitaire en faune exotique….

Pourquoi et depuis quand cette passion ?

dav

C’est toujours difficile de répondre au « pourquoi » d’une passion voire même de penser que ce que l’on fait est une passion . C’est souvent l’autre qui ne peut comprendre nos actions qu’à supposer que cela correspondent à une passion. En effet  je peux prendre la route à 4h du  matin pour aller à une bourse d’oiseaux pour y rester 3 à 4h puis revenir dans la même journée que cela soit en Bretagne en Belgique en Hollande. Acheter un couple d’oiseaux à 300, 400, 500, euros ne peut se comprendre pour certains que si l’on parle de  passion.  Je n’ai pourtant pas l’impression pour moi qu’il s’agisse d’une passion mais dirais-je d’un goût passionné , la nuance est de taille car d’autres aspects de ma vie peuvent etre prioritaire sans que cela me frustre.

Ce goût donc est ancien dans ma vie sans que quelqu’un en particulier m’est transmis cet intérêt. Il se trouve que la coloration culturelle de ma famille d’enfance , méditerranéenne et espagnole, fait qu’il y avait toujours chez moi un oiseau en cage , souvent un canari pour le chant. Le soin apporté à cet oiseau  correspondait à ce que l’on appelle communément un animal domestique. L’oiseau partage l’espace familiale et son chant  nous rend en échange l’attention que nous avons pour lui. Ce que je pratique aujourd’hui  vient de là mais en est très éloigné puisque cela correspond à ce que l’on appelle un élevage contrôlé. Ce qui veut dire un lieu séparé pour les cages , 10, pour ce qui me concerne plus une volière  de 2m50 sur 1m.  C’est un élevage restreint mais cela suppose que la nourriture, l’eau, l’état de l’oiseau,  la température  est surveillée, tous les jours.

Une passion de tous les instants et de toutes les attentions surtout l’hiver? Qu’en retires tu?

dav

Le nombre d’oiseaux que l’on peut élever est énorme, on finit toujours par se spécialiser. Il se trouve que le canari est reproduit en captivité depuis des siècles, il est donc très diversifié en couleur, en chant, en posture etc… Il est relativement simple à maintenir en captivité mon goût a évolué vers « la faune sauvage »  soit les oiseaux   que nous avons chez nous, c’est-à-dire en Europe . Là encore il y a un nombre considérable je suis spécialisé dans le chardonneret . Ces oiseaux , ceux de la faune sauvage sont pour la plus part interdit en captivité protégé en droit par la convention de Washington .  Pouvoir les détenir ce qui est mon cas suppose de passer un certain nombre d’examen  dans un cadre très législatif du ministère de l’environnement qui au final par arrêté préfectoral   vous désignera comme « capacitaire »  à tel espèce particulière de la faune sauvage. Vous ne pouvez détenir que des oiseaux reproduit en captivité donc bagués, ils sont souvent beaucoup plus fragile que les canaris parce que justement il n’y a pas des siècles de travail sur les souches des oiseaux. D’où une attention extrême, l’hiver bien sûr ils ont du chauffage pour chaque cage.  J’en retire comme intérêt la fréquentation d’un « Monde ». Le monde des éleveurs, encore plus celui de la faune sauvage, a comme  tout monde un fonctionnement, code, habitude, atmosphère particuliers. Tout comme le « Monde » très différent des pongistes  mais qui a aussi  ses propres propriétés. C’est cela qui m’intéresse passer d’un monde à l’autre.

Pourquoi reste elle ton jardin très secret?

Ce n’est en rien un jardin secret mais ce que je sais c’est que justement à chacun son « Monde » , ce qui veulent partager ce monde des oiseaux c’est possible mais j’en parle pas plus que cela  tout comme je ne vais pas parler au premier pongiste rencontré de mon goût encore plus important  que pour celui des oiseaux qui est celui pour la préhistoire et plus précisément pour les fresques pariétales.

                                 Patrick NGO (alias Chichi) Artiste du temps passé et des balles usées…

Vous connaissez sa passion ou plutôt ses passions pour le ping. Celle pour laquelle il utilise les balles cassées est surprenante et témoigne d’un véritable talent…Jugez plutôt (nous ajouterons ici régulièrement certaines de ses œuvres ! Pas de longs discours, mais des photos qui en diront plus long…

Patrice DUTHIER (alias John) nous propose ses caricatures…malicieuses et humoristiques !