INFOS Coronavirus : Tous nos entraînements et toutes nos compétitions sont annulés.



[Retour page accueil du blog]

Trêve = Vacances ?

La trêve des confiseurs est une tradition  bien française. Le calendrier fédéral et ceux qui en découlent ont tendance à passer outre en rapprochant parfois les deux phases. La Pro B échappe un peu à cette régle et plus d’un mois sépare la 9° journée(dernière de « aller ») de la 10°(première « retour »). Il faut donc rester dans la dynamique pour être au Top dès la rentrée. Quand on est en équipe de France certaines obligations vous sont imposées pour rester dans le rythme et atteindre les objectifs fédéraux…

Ainsi Lilian BARDET est parti au pays des pandas. Séjour éprouvant, mais ne faut il pas travailler dur pour atteindre le meilleur niveau?

Retour sur son séjour :

Je sens que j’ai pris le rythme de l’entraînement et que la fatigue est de moins en moins présente même si les entraînements sont toujours aussi durs !! L’entraînement à la chinoise est rude, nous n’avons pas le droit de lâcher. Il faut toujours s’investir énormément physiquement.

Les séances varient chaque jour, elles sont constituées entre trois et cinq exercices plus du service et du panier. Puis il y entraînement le soir de 19h à 21h deux fois dans la semaine. Sans oublier qu’il faut aussi s’habituer au décalage horaire, à la restauration asiatique mais aussi à la langue et c’est plus facile avec Dorian Zheng, fils d’un ancien quatrésien Gu Yun Feng, qui sert de traducteur car il parle la langue. Il nous permet ainsi de communiquer car très peu de chinois parle anglais.

De son côté Grégoire JEAN, qui s’entraine dans différentes structures en a profité pour participer à l’Open International de Lille. L’occasion pour lui de croiser dans les allées et à la table, l’un des meilleurs joueurs du monde au palmarès exceptionnel (NDLR un grand champion qu’on on les aime au comportement irréprochable) : Vladimir SAMSONOV. Il nous livre ses impressions :

Je ressentais beaucoup d’excitation avant le match. Je me suis lancé sans pression, avec l’envie de profiter de ce moment particulier dans un match sans enjeu comptable. Pendant le match, bizarrement, je ne ressentais rien de particulier, c’était un match comme les autres avec les mêmes problématiques. Ce qui m’a impressionné de sa part c’est la justesse technique avec laquelle il jouait chaque coup. (NDLR – Ce n’est pas un hasard s’il a eu un tel palmarès)…