Reprise du jeu sur réservation via notre plateforme de réservation (bouton ci-dessous). Sous réserve du respect du protocole sanitaire visible en page d'accueil



[Retour page accueil du blog]

Tombez pas dans le panneau…écrivez sur le tableau!

bonne idée de notre Président qui commence à faire réagir !

Au club house en expression libre.

les uns en écrivant, les autres en commentant… comme notre Georges BARBEREAU national toujours avec son avis pertinent !

Je suppose que le paper-board exposé dans le club-house invite chacun à émettre un point de vue. Si non, ne pas tenir compte de ces remarques. STAGES MULTI-ACTIVITES; j’ai déjà dit tout le bien que je pensais de ces stages, qu’ils soient dirigés par Antoine ou par Aurore, je les ai même recommandés à des responsables de ligue car ils pourraient déboucher sur une méthode d’approche de ces nouveaux publics qu’on nous recommande tant de solliciter. Je ne m’explique pas pourquoi on voudrait y changer quoi que ce soit dans la mesure où ils plaisent à la clientèle. Que viennent chercher les stagiaires? Dans une grande majorité, ils viennent surtout pour s’amuser ce qui induit des activités sous forme ludique qui répondent à un besoin de mouvement, à un désir de se confronter aux autres sous une forme amicale et, disons le franchement, à meubler un temps de vacances où ils ne savent pas toujours à quoi s’occuper. Certains ont aussi le désir de découvrir le tennis de table. Quels objectifs nous fixons-nous? Reconnaissons d’abord un souci de rentabilité financière. Mais c’est aussi pour nous l’occasion de faire la promotion de notre discipline auprès de gens qui la connaissent peu ou mal. Un écueil à éviter serait, qu’à travers nos stages, nous fassions la publicité d’autres disciplines et , ce, à notre détriment. Si nous compliquons les choses, cela risque de nécessiter plus de personnel (pour les déplacements par exemple) et d’augmenter les frais. Nous n’avons pas à faire de la morale sportive, je pense au développement de l’esprit d’équipe par la pratique des sports collectifs. Le jeune enfant est de nature égocentrique et c’est un long travail éducatif qui le fera passer de l’individualisme à la vie sociale, voire l’altruisme. Ce travail implique la famille, l’école, bien entendu le club quand l’éducateur est en contact régulier et fréquent avec l’enfant, ce qui n’est que très rarement le cas avec ce public que nous voyons 5 jours par trimestre et encore faut-il que l’enfant fasse tout le stage et revienne à chaque fois, ce qui est loin d’être toujours le cas. J’ai déjà dit que Sandrine maîtrise bien les activités sportives hors tennis de table ce qui nous permet de limiter les intervenants extérieurs. CEPENDANT LES IDEES SONT BONNES SI ON LES APPLIQUE AUX JEUNES QUI FREQUENTENT ASSIDUMENT NOS ENTRAINEMENTS, DONC CEUX QUE NOS CADRES ONT FIDELISES . Cela pourrait être considéré comme un cadeau du club, à condition de tenir compte du calendrier et de leur planning personnel. Bien entendu, ce n’est que mon opinion, il faut en recueillir un maximum.

A vous la parole ou le feutre!