Reprise du jeu sur réservation via notre plateforme de réservation (bouton ci-dessous). Sous réserve du respect du protocole sanitaire visible en page d'accueil



[Retour page accueil du blog]

Un peu de ping à Saint François…

Au printemps et à l’automne en raison de la crise sanitaire nos activités sont réduites. L’objet de notre association, comme le précisent nos statuts à l’article 1, est la pratique du tennis de table, de l’éducation physique et des sports.

Du débutant à Daniel GORAK, nous essayons au quotidien, de répondre à toutes les demandes et de satisfaire tous les publics.

Hélas cette pandémie nous a contraints sur ordre de l’état, de la préfecture et de la mairie à fermer notre salle en mars et depuis le 30 octobre. Nous avons écourté notre stage multi activités et suspendu nos activités, comme la FFTT, la Ligue et le Comité.

Les différentes annonces, comme le décret du 30 Octobre ont précisé les publics que nous pouvons accueillir.

https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=YTXQyL3I14RgMkscchJ4EWWUgvYvfJ3GciREwkWtl3E=

La majorité d’entre vous ne pourra pas accéder à la salle durant cette deuxième période de confinement. Nos éducateurs veulent pourtant, car c’est leur métier et passion, accueillir tous les publics. Ce n’est malheureusement pas possible et nous comprenons votre désarroi. Les bénévoles du Comité Directeur, que nous sommes, sont les premiers à le regretter.

Ainsi en respectant les gestes barrières renforcés et tous les protocoles peuvent jouer dans notre salle jusqu’à nouvel ordre :

– Les sportifs professionnels et de haut niveau (match à huis clos),

– Les jeunes des structures inscrits sur les listes ministérielles et leurs partenaires d’entrainement,

– Les jeunes de la Section Sportive Notre Dame la Riche sur le temps scolaire et périscolaire (avec l’accord de l’état et de son administration décentralisée de la DDCS),

– les scolaires en cycles (si la direction des écoles veut qu’ils continuent une pratique sportive, en l’occurrence le tennis de table).

– Les personnes présentant un handicap reconnu,

– Les personnes faisant du sport pour leur santé comme le groupe des établissements psy et tous les groupes encadrés pour cette pratique,

Oui cette liste est limitative, mais elle permet de maintenir un peu d’activité pour la vitalité du club. L’époque est compliquée et nous devons la subir en espérant des jours meilleurs le plus rapidement possible. Les licenciés du club ne sont pas oubliés et seront régulièrement informés de l’évolution des décisions, elles-mêmes liées à l’évolution de cette crise sanitaire.

Solidairement, sportons nous bien, prenez soin de vous !

P. Le Président
Alexandre DEGEORGE