Reprise du jeu sur réservation via notre plateforme de réservation (bouton ci-dessous). Sous réserve du respect du protocole sanitaire visible en page d'accueil



[Retour page accueil du blog]

Pour le meilleur des Piret…

Le Jeu de famille Piret…

Dans la famille Piret je voudrais le père… Samuel. Il est encore numéroté N900 actuellement même s’il ne joue plus pour mieux se consacrer à sa reconversion professionnelle et à sa famille.

Il est arrivé en France en 2008 grâce au tennis de table. En effet, il a participé aux jeux de la francophonie, au championnat du monde par équipes (Croatie, Brême,…), au championnat du monde en France en 2013. Puis il a été champion de Madagascar en 2007. Il a rejoint le club de Morez-Jura et contribué à la montée progressive du club de la pré-nationale jusqu’à la N1. Il arrête avant la montée en PRO B.

Ensuite, je voudrais les enfants… Ils sont nés à Madagascar et sont arrivés en France en 2010 où Ils ont commencé à jouer. L’aîné Miaro a 15 ans, avec 2022 points, joue en N3G. La cadette Miantsa a 14 ans, avec 1289 points, joue en N2D. Vraisemblablement, deux très bons élèves de 2nde après l’obtention du diplôme national du brevet avec mention TB.

Le Ping ? Une histoire de famille, évidemment !

Pourquoi sont-ils venus à Tours ? Après huit ans de comptabilité en entreprise à Caen, Samuel voulait faire autre chose. Passionné de  mécanique, il suit une formation et devient ainsi mécanicien auto. Pendant ce temps, il joue en N3 au club de Saint Pair Dricqueville, Miaro en pré-nationale et Miantsa en N3. Devant la difficulté de trouver un emploi à Caen, il cherche « la ville » qui pourrait lui en procurer un et prend contact avec des clubs de bon niveau. Son choix se porte sur Tours où on lui propose un job et sur la 4S Tours TT dont la structure, le niveau ont motivé son choix. Pour lui, la 4S Tours est « la référence ». Toute la famille dont son épouse Fenitra s’y sent bien intégrée, et comme dit Samuel « tout va bien ».

Une belle famille bien sympathique avec l’envie, la motivation, la joie de vivre. Alors, souhaitons-leur BIENVENUE au CLUB de la 4S !…

 

 

Jean-Luc Delarue