Reprise du jeu sur réservation via notre plateforme de réservation (bouton ci-dessous). Sous réserve du respect du protocole sanitaire visible en page d'accueil



[Retour page accueil du blog]

Noël Dubois, notre dernier mousquetaire nous a quittés…

Il est important de savoir d’où l’on vient…C’est ainsi que s’est exprimé mardi soir le speaker de la Pro B aux côtés d’Anne Massaloux pour rendre un hommage à Noël Dubois, co fondateur du club décédé la veille…

En effet Noël Dubois , âgé de 89 ans , est décédé à Savonnières le Lundi 11 Février 2019.

Noel ( dénommé Nono ) fut élu, de 1952 à 1966, aux Comités Directeurs, successivement, des Ligues de Maine Touraine, Touraine Limousin et Touraine .

Avant 1966, les Comités Départementaux n’existaient pas et dans les Départements, il y avait un ou plusieurs Districts .

De 1961 à 1966, en Indre et Loire, il y avait un seul District dirigé par Noel Dubois .

Le Chef de District assurait  la gestion Sportive : – Championnat par Equipes – Tournoi d’ouverture et de Fermeture ( épreuves majeures de l’époque ) – Classement Individuel des Joueurs – Challenges PJ BARDIN et Max Bourgeois ( Primordial pour les clubs ) – Tournois organisés par les clubs .Il était aidé par quelques bénévoles dont Claude Errant , Claude Massaloux , Robert Pillière et Pierre Joyau .Noel Dubois remplissait une tâche colossale .
En continuité , Noel a participé , en 1966 , à la création du Comité d’Indre et Loire de Tennis de Table . Sur les 9 Membres Créateurs , il n’en restait que 3 ( depuis le décès de Paul Rougeux ), il n’en reste, maintenant que 2 : Jean Olivieri et Jean Jacques BRION .

Noel a reçu, en 1974 , la Médaille de Bronze de la Jeunesse et Sports .

Noël Dubois, Josianne Pouget(future Josianne Massaloux), Claude Massaloux et Jacques Augendre à l’automne 54 ,avec la complicité de l’Abbé Latapie, ont eu l’idée de créer un club de ping pong afin d’assurer l’animation des jeunes de la paroisse Saint Saturnin. Ainsi naissait la Section Sportive Saint Saturnin. Sous la présidence de Jacques Augendre, Claude Massaloux et Jean Audin, dans l’ombre, il sera l’une des principales chevilles ouvrières de ce club qui plus tard allait changer de nom pour s’appeler 4S Tours Tennis de Table. Toutes les générations du club doivent tout ou beaucoup à ses quatre mousquetaires qui ne sont plus mais qui auront marqué l’histoire du tennis de table national.